image Espadrilles en folie

Au moment où j’écris ces lignes, il fait un temps de chien, autant vous dire que parler espadrilles, ça me fend un peu le coeur…

Mais ne sombrons pas dans la dépression du mois d’août à Paris sous la pluie ! C’est quand même plutôt cool de parler espadrilles, surtout quand elle sont handmade et que je vous offre mon tout premier patron à télécharger (standing ovation please).

Pour celles qui ont participé aux ateliers de cet été (déjà, merci ❤ c’était trop cool de vous apprendre et voir vos si jolies créations), vous avez déjà reçu ce patron, mais version dessin à la main. là je me suis un peu plus appliquée, et j’ai ajouté quelques modifications pour faciliter la découpe et la compréhension du patron. n’ayant accompagné que des tailles 36 à 42, je ne propose pas d’autres pointures, mais si vous êtes suffisamment à l’aise, vous arriverez à redessiner pour des plus grands ou plus petits pieds.

Pour commencer, voilà tout ce dont vous avez besoin :

  • une paire de semelle. Chez Phildar (du 29 au 42) ou Prym (du 26 au 45)
  • Du tissu. Je vous suggère un coton pas trop fin pour une meilleure tenue. (Mondial tissu, marché st pierre, cousette, …).
  • (Si vous n’avez pas de machine à coudre, du fil et une aiguille à coudre)
  • une grosse aiguille (type broderie/ruban) taille 18 à 22. Attention à la pointe, il faut que ce soit pointu, si c’est trop arrondi, vous ne passerez pas dans le semelle et le tissu ! Vous trouverez votre bonheur dans toutes les merceries (cherchez des Bohin ou Mediac, elles sont pas mal)
  • Du gros fil de coton. Je vous conseille le Safran de Drop design, grand choix de couler et pas très cher.
  • Le patron que vous pouvez télécharger ici : patron espadrilles
  • Et de l’huile de coude ! Techniquement, c’est pas hyper compliqué, mais il y a beaucoup d’ajustement à faire, et parfois les coutures sur la semelle+tissu sont un peu dures à piquer !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  1. Coupez toutes vos pièces (2 dessus au pli, 4 talons)
    Ici, j’ai simplifié le dessus pour avoir une couture en moins. Si vous avez une machine, vous pouvez jouer sur l’arrondi du dessus à la place du pli. Pour le talon, c’est l’inverse, je n’ai pas osé éviter l’arrondi, mais si vous n’avez pas de machine, pourquoi pas tenter d’avoir 2 pièces au pli (placez votre pièces au pli, là où vous devez coudre). il faudrait que j’essaye pour les prochains ateliers, ce sera plus rapide, à voir si ça ne modifie pas trop l’esthétique.
  2. Placez deux pièces talon endroit contre endroit, et cousez d’un côté à l’autre en longeant le bord le moins arrondi. Seul le bord bien arrondi n’est pas cousu (cf. photo). Recommencez pour le deuxième talon.
  3. Positionnez votre dessus et votre talon sur la semelle. La jonction du devant et de l’arrière doit se faire au niveau de l’arrondi intérieur de la semelle, et au même niveau de l’autre côté (sauf si vous avez décidé de jouer avec la taille du dessus de chaussures). Epinglez en pliant votre tissu vers l’intérieur sur environ 1cm. Suivez la forme de la semelle, mais ne tirez pas sur le tissu, vous risquez de voir des plis se former.
  4. C’est le moment de faire un premier essayage (attention à ne pas vous piquer). Si votre pied rentre, c’est déjà bon signe ! voyez si le dessus n’est pas trop serré, ne baille pas, et ajuster votre pli intérieur en fonction. Si le talon est un peu limite, vous pourrez ajuster à la fin au moment de coudre les côtés.
  5. Une fois vos ajustements terminés, passez au point de feston pour assembler la semelle au tissu ! Si la photo ne vous parle pas, j’ai fait une petite vidéo de quelques secondes pour vous montrer. C’est très très amateur, mais peut-être arriverez-vous à mieux voir (j’ai même dû créer une chaîne Youtube… Si vous n’y comprenez rien, dîtes-moi, je rajouterai d’autres sources).
    En gros, on passe l’aiguille du bas ver le haut en espaçant les points d’environ 1cm, mais à chaque point le fil reste derrière l’aiguille. On termine là où on a fait le premier point.
  6. Avant de faire un noeud, faites passer tout vos fils à l’intérieur de la chaussures (idéalement en dessous du pli pour tout cacher) et faites un double noeud. Si vous n’aviez pas pris assez de fil pour faire le tour, utilisez le même principe pour ajouter un fil discrètement. une fois votre nouveau fil joint au premier, repassez dans le dernier point pour reprendre exactement où vous vous étiez arrêtés.
  7. Nouvel essayage ! Maintenant, ajustez la jonction entre devant et derrière. Si c’est trop lâche, tirez au maximum pour maintenir votre talon, au contraire, si c’est un peu serré, relâchez au max avant de coudre.
  8. Et voilà ! Après tous ces efforts, vous voilà propriétaire d’une paire d’espadrilles spécial vous ! Alors, heureux/se ?

Maintenant que vous maîtrisez la création d’espadrille, vous pouvez tester plein de nouvelles choses, version sandale, compensée, peep-toe, à lacet, à ruban, …. J’ai mis quelques inspirations sur mon compte Pinterest, et mes créations sur Instagram, si vous voulez quelques idées.

J’espère que cette mise à jour du tuto espadrille (l’ancien est visible dans les archives : espadrilles) vous plaira et que vous viendrez encore plus nombreux à mes futurs ateliers !

Publicités

2 commentaires

  1. On voit des kits chaussures fleurir un peu partout en ce moment, c’est bien ça change! C’est un peu chronophage la plupart du temps il me semble, alors que là ça semble plutôt simple! Je te souhaite beaucoup de réussite pour ton aventure atelier Valentine! Tu as du cran de te lancer! Une bise!

Un petit mot, une remarque, une question ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s