image Gilet Monceau, enfin !

Je vous en parle depuis longtemps celui-ci… Je l’ai commencé en février, et comme je voulais lui poser des boutons et que j’avais une flemme monstrueuse d’aller en mercerie trouver la bonne couleur, j’ai retardé cette petite course au maximum.

Mais mieux vaut tard que jamais, la semaine dernière j’ai pris mes petites jambes et j’ai trouvé les boutons que je voulais ! On parle de pressions en résine toutes simples, mais il y a déjà très peu de mercerie à côté des chez moi, alors en trouver une qui vend la bonne marque et la bonne couleur, c’est pas gagné. Heureusement, j’ai mes petites adresses.

Revenons-en au gilet. C’est un basic, mais nécessaire (j’ai inexplicablement trop de pulls, et pratiquement pas de gilet). Si vous cousez un peu et que vous trainez sur les réseaux sociaux, vous avez forcément vu ce patron, un gros coup de coeur de la communauté. Et il mérite sa place : il tombe bien, il est facile à coudre et de sublimes déclinaisons ont été réalisées (je vous invite à suivre le #giletmonceau).

 

Points techniques:

  • C’est un modèle assez simple, j’ai déjà cousu la variante sweat Courcelles plusieurs fois, et c’est du même niveau. Ce patron est clairement un indispensable pour moi, basic, facile et déclinable !
  • Ayant beaucoup aimé les versions simples avec biais d’autres couturières, je voulais aussi cette petite fantaisie pour mon gilet. J’ai utilisé un passepoil, que j’ai cousu à la parmenture avant de poursuivre le pas-à-pas.
  • la seule difficulté de cette création aura été l’ourlet du bas. J’ai dû recommencer 3-4 fois pour être honnête… Mais c’est plus une question de matière utilisée. L’ourlet est une simple rentrée de quelques mm, il fallait donc surfiler le bord du tissu pour la propreté de cette finition. Sauf qu’en faisant un zigzag trop serré, mon tissu s’est détendu. J’ai pensé qu’avec l’ourlet le tissu se remettrait, mais non. Alors j’ai rajouté une rentrée, continué les finitions, mais le bas de la veste restait difforme. j’ai donc décousu, refait une 3ème rentrée. Toujours pas. Machine à laver ? Aucun effet, non plus. Pas grave, étant grande, j’avais prévu une bonne marge. Je recoupe, et je recommence avec un ourlet en double rentrée pour ne pas avoir à surfiler. et on y est ! Tout ça pour un simple ourlet… Mais au moins il est tout beau mon gilet, belle matière, belles finitions, je le mets tout le temps depuis qu’il est fini !
  • Il me reste un petit doute concernant la pose des pressions. Je me demande s’il n’aurait pas fallu un entoilage en plus. J’ai peur qu’à force de (dé)boutonnage, le tissu s’arrache ou se détende. Cela dit, il est très beau ouvert ce gilet, non ?

Une petite galère qui s’évite facilement, mais, le bilan est plus que positif, à faire et refaire !

Détails :

Publicités

Un petit mot, une remarque, une question ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s